Qu’est-ce que la médiation en santé?

La médiation en santé vise à améliorer l’accès aux droits, à la prévention et aux soins de populations en situation de précarité. C’est un outil adapté à leurs spécificités qui vise à faciliter leur accès dans le système de droit commun.

En quoi consiste la médiation en santé?

Les actions sont menées par des professionnels de la médiation en santé. Ils travaillent à la fois avec les populations et avec les professionnels du système de santé : les médiateurs de santé jouent le rôle d’interface temporaire pour construire à terme un accès facilité au système de droit commun.

Parmi les principales activités, le médiateur en santé contribue à :

  • favoriser l’ouverture et la continuité des droits à la couverture maladie (information, orientation, …)
  • renforcer la capacité des personnes à solliciter de façon pertinente et autonome les structures de santé, pour elles-mêmes ou leur famille (connaissance du système de santé, des droits, …)
  • promouvoir les initiatives des structures de santé, de la sécurité sociale et des administrations qui améliorent la prise en compte de ce public (sensibiliser les professionnels aux conditions de vie des populations, favoriser leur venue sur les lieux de vie, adapter l’accueil et la prise en charge dans les services, …)
  • recueillir les informations qui vont permettre d’évaluer les actions et la situation des familles.

Qui sont les médiateurs de santé ?

Les médiateurs en santé au sein du programme sont dotés au minimum d’un bac+2 dans le domaine social, sanitaire ou en ethnologie, ils reçoivent une formation complémentaire dans le cadre du programme (déontologique et technique sur la médiation, d’ordre administratif et social, connaissances sanitaires de base, etc.). Ils peuvent être issus ou non de la communauté mais ils en  ont une bonne connaissance et en parlent la langue.

Ces professionnels travaillent dans une équipe pluridisciplinaire et sont en lien avec le réseau local : ils peuvent ainsi relayer les demandes des familles pour des questions qui ne concernent pas le champ de la santé.