Médecins du Monde- Nantes

Le projet de médiation sanitaire de Médecins du Monde dans l’agglomération de Nantes

Intégré au programme depuis : 2011

 

Medecins_du_monde.svg -petitMédecins du Monde Pays de Loire est l’une des 15 délégations régionales de MdM France ; son siège se situe à Nantes. Sur l’agglomération nantaise et son antenne d’Angers, elle y mène diverses actions au sein de ses deux Centres d’Accueil, de Soins et d’Orientation (CASO), et des actions « hors centre », en allant vers les populations les plus précaires (programme auprès des personnes proposant des services sexuels tarifés, programme médiation bidonvilles, action précarité, programme expérimental en milieu carcéral). Depuis 2002, une équipe de bénévoles menait une action de veille sanitaire et de promotion de la santé auprès des populations vivant sur des terrains squattés de l’agglomération nantaise. La délégation nantaise de Médecins du Monde a intégré le programme de médiation sanitaire dès les prémices de l’expérimentation en 2011. A l’issue de l’expérimentation, le programme de médiation sanitaire et le programme mené par l’équipe bénévole ont fusionné en un seul programme : le programme médiation bidonvilles.

Modalités d’action

La médiatrice sanitaire est intégrée à une équipe pluridisciplinaire composée  de bénévoles. Elle participe à l’une des deux sorties hebdomadaires et aux sorties occasionnelles de l’équipe de médiation idéalement constituée d’un médecin, d’une infirmière et d’une interprète de l’ASAMLA. Les personnes peuvent également se rendre sans rendez-vous aux permanences hebdomadaires que la médiatrice tient dans les locaux de l’association.

Localement, la médiatrice participe à des séances d’analyse de la pratique et supervision. Elle bénéficie également d’un appui technique et d’un encadrement de la part de la coordinatrice régionale de l’association et de la responsable du programme médiation bidonvilles.

Territoire d’intervention

En 2015, la médiatrice est intervenue auprès des habitants de 9 bidonvilles (chiffre global sur l’année 2015 comprenant les bidonvilles ayant été expulsés au cours de l’année). Les sites d’intervention se trouvent sur les communes de Nantes, de Saint Herblain, de Rezé, de Carquefou et de Couëron._DSC0626

Objectifs du projet

  • Développer les aptitudes individuelles et collectives des femmes pour limiter les risques de problèmes de santé pour elles et leurs enfants,
  • Renforcer la capacité des femmes à solliciter de façon pertinente et autonome les structures de santé, pour elles-mêmes et leurs enfants,
  • Favoriser l’accueil par les structures de santé ou la médecine libérale des mères et de leurs enfants,
  • Lutter contre les discriminations et pour un accès aux soins des Roms dans le droit commun,
  • Identifier les facteurs favorables à une action communautaire, en s’appuyant sur les médiatrices et sur l’éducation à la santé.

Principales missions

La médiatrice sanitaire de Médecins du Monde a pour principales missions de :

  • Participer aux sorties de l’équipe de médiation sur les lieux de vie en vue de :

Faciliter l’accès aux soins et à l’accès aux droits

Favoriser l’accès à la médecine de ville (médecins spécialistes, laboratoires, paramédicaux)

Favoriser le recours à la PMI de secteur ou à Chaptal en respectant le choix des personnes

Mettre en place des actions d’éducation à la santé

  • Accompagner des familles ou des personnes vers les services de soins (PASS, autres services) :

Réaliser des suivis de situations spécifiques telles que sorties d’hospitalisation, situations de vulnérabilité majeure…

  • Organiser occasionnellement des sorties spécifiques en vue de :

Faciliter l’accès des professionnels de santé aux populations (en situation d’épidémie ou de vulnérabilité majeure…)

  • Former l’équipe de bénévoles aux droits, à la posture de médiation et au travail en interculturalité
  • Sensibiliser, informer sur la médiation sanitaire et sur les droits des personnes résidant en bidonvilles migrants européens, au moyen d’interventions dans des organismes de formation de travailleurs sociaux, médicaux et auprès des réseaux associatifs.
  • Réaliser conjointement avec des partenaires locaux des outils de prévention et d’information adaptés

Financement

Le budget du programme médiation bidonvilles est  soutenu par  l’ARS Pays de la Loire ainsi que le Conseil Régional.

Profil de poste

La médiatrice a une formation initiale en sciences de l’éducation et est roumanophone. Elle a pris son poste en 2010 et elle est en CDI depuis juin 2012.